BUDGET 2022 : MONTEUX S’ENGAGE POUR L’AVENIR

economie 12 mai 2022

Le budget prévisionnel de l’année 2022 a été voté par le Conseil municipal le 12 avril.

Découvrez les grands objectifs de ce budget qui tient compte à la fois d’un « retour à la normale » après 2 ans d’une crise sanitaire sans précédent et d’une situation de profonde incertitude.  

Un contexte difficile

Pour les ménages comme pour les collectivités, les contraintes sont nombreuses : situation de conflit en Europe qui engendre l’évolution du coût de certaines matières premières, augmentation du prix de l’énergie, augmentation significative du prix des fournitures, inflation, disponibilité des entreprises du bâtiment, évolution et gestion de la pandémie…

De plus, malgré les dotations de l’Etat, l’augmentation des coûts n’est pas compensée.

A tout cela s’ajoute un manque de visibilité sur ce qui va se passer dans les mois à venir et qui pourrait être source de contraintes supplémentaires. 

Tout en étant bien consciente de la situation, l’équipe municipale n’est pas défaitiste : le budget prévisionnel 2022 prévoit, de nouveau, les principaux postes de dépenses et de recettes qui y figuraient avant la crise sanitaire et notamment, par exemple, les festivités, vecteur essentiel du « vivre ensemble ».

Après 2 ans d’absence, le traditionnel Feu de Monteux devrait être tiré vendredi 26 août 2022. Même s’il faut rester prudent sur la possibilité de son organisation, l’équipe municipale souhaite le préparer dès à présent et l’a donc prévu au budget. Une assurance a été contractée au cas où il faudrait l’annuler.

La Légende des Siècles fera son grand retour en juin 2023 avec des événements thématiques précurseurs dès 2022, la programmation culturelle municipale sera diversifiée, les subventions aux associations de la ville permettront à celles-ci de fonctionner normalement, signe de la reprise d’activité…

Une gestion financière saine et prévisionnelle

Maîtriser les dépenses

Garantir des services publics de qualité

Améliorer et entretenir les équipements

Poursuivre l’amélioration du cadre de vie

Voilà les 4 grands types d’actions qui ont été retenues pour construire le budget 2022.

Pour faire face aux différentes incertitudes, il a été inscrit au budget 200 000 euros de dépenses imprévues. Cela permettra de répondre aux éventuels besoins qui n’auraient pas pu être anticipés et de continuer à gérer sainement les deniers communaux.

Malgré les incertitudes, une chose est sûre : l’équipe municipale va poursuivre les actions en matière de transition écologique. Un grand projet de végétalisation des cours d’école a débuté avec l’école Marcel Pagnol, et va se poursuivre dans les autres écoles publiques.

Concernant l’entretien et la rénovation des bâtiments municipaux, la priorité est donnée aux rénovations « énergétiques », c’est-à-dire celles qui vont permettre de réaliser des économies d’énergie (bonnes pour la planète) et des économies financières (bonnes pour le portefeuille).

Des impôts faibles et un endettement maîtrisé

Préserver le pouvoir d’achat des Montiliens est l’un des engagements de longue date de l’équipe municipale. Il l’est encore plus en ces temps d’incertitudes.

A Monteux, les taux d’imposition sont parmi les plus bas : un Montilien paye en moyenne 483 euros d’impôts. Dans les villes de la même strate (10 000 à 20 000 habitants), en moyenne en France, un habitant paye 596 euros, soit 23% de plus.

En conclusion, les temps sont durs, mais la situation financière de la ville est saine et permet de faire face aux difficultés. Les chiffres du Ministère des Finances et les distinctions reçues par la commune (notamment la Marianne d’or), sont des preuves de sa bonne santé financière et de son dynamisme.

  • Les budgets annexes permettent de regrouper les questions relevant du développement et de bien les distinguer du budget général. A la différence de ce dernier, ils ne sont pas alimentés par l’impôt mais par des prêts spécifiques, des subventions et les produits du développement eux-mêmes.

    A leur terme, une fois que les opérations sont terminées et que les prêts sont remboursés, un bilan est réalisé. Ils dégagent des excédents ou des déficits qui reviennent au budget principal.

    A Monteux, jusqu’à maintenant, les budgets annexes établis ont tous dégagé des excédents.

    C’est à cela qu’on s’applique pour ceux qui sont en cours actuellement.