Tribune libre

En application de l'article L.2121-27-1 du Code Général des Collectivités Territoriales et conformément à la loi du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité, la ville de Monteux favorise la libre expression des différents groupes politiques de la commune (élus municipaux de la majorité et de l'opposition) sur l’ensemble de ses supports de communication.

Tribunes du Journal de Monteux - Février 2023

Retrouvez ci-dessous les tribunes publiées dans le Journal de Monteux. Les textes sont publiés tels qu’ils sont transmis à la rédaction.

Tribune Majorité

Liste d’union « Ensemble pour Monteux »

Retour sur une délibération du conseil communautaire des Sorgues du Comtat concernant un rachat de créance par la société Les Parcs du Sud.

Comme toute délibération, celle-ci avait été auparavant validée à l’unanimité par le Bureau dont fait partie M. Mus, vice-président.

Les raisons : satisfaire les entreprises créancières qui préféraient vendre cash leurs propres créances plutôt que de les étaler sur 10 ans (décision du Tribunal de Commerce) et également satisfaire l’entreprise qui souhaitait sortir de son redressement judiciaire afin de pouvoir élargir son capital pour rebondir.

Ce qui est profitable à l’économie locale et aux Sorgues du Comtat.

Cependant, en séance plénière du Conseil, M. Mus a voté « contre », déclarant avec grandiloquence que cette délibération était « illégale et indigne » et qu’il saisissait Mme la Préfète.

Ce faisant, il a accusé personnellement le maire de Monteux de faire un cadeau à un riche investisseur avec l’argent du contribuable montilien.

Sur la légalité, Madame la Préfète vient de répondre sans ambiguïté à M. Mus que :

« Cette cession de créance [a été] effectuée par l’intermédiaire du mandataire judiciaire […] et que la délibération examinée n’appelle pas d’observation au titre du contrôle de légalité » […]

Quant au « prétendu cadeau », la Préfète note dans sa réponse qu’en 2014 le terrain a été vendu à l’entreprise à un prix deux fois et demi supérieur à l’estimation du service des domaines, ce qui est légal et défend bien les intérêts de la collectivité.

Mais cela, M. Mus ne l’a pas dit, bien qu’il le savait puisqu’à l’époque il était 1er adjoint, alors qu’aujourd’hui il ne l’est plus !

En écrivant cette tribune, notre but n’est pas de polémiquer, mais seulement d’apporter les éléments objectifs qui corrigent une évidente tentative de désinformation.

Chacun appréciera.

La majorité municipale

Tribunes opposition

Liste « Une nouvelle majorité pour Monteux »

Le marché du dimanche : et si on arrêtait de faire n’importe quoi !

L’équipe de Christian Gros semble éprouver de grandes difficultés pour définir l’organisation du marché du dimanche matin. Visiblement incapable de prendre une décision correcte et de s’y tenir, elle modifie sans cesse les emplacements des étalages, le sens de circulation, ou les places dédiées au stationnement. Au bilan tout le monde s’y perd, les vendeurs comme les acheteurs potentiels et bien sûr les riverains tout autour de la place de la Glacière, et même du Boulevard de la gare. C’est bien dommage !

Il faut revenir à la raison car le marché du dimanche a toute sa place et devrait être un lieu de rencontres, d’échanges et de bien être dans une ville comme Monteux.

Espérons, au moment où nous écrivons ces lignes début janvier, que la municipalité réagisse, écoute les personnes concernées, établisse une organisation claire et s’y tienne.

Sens de circulation dans le centre ancien

La modification du sens de circulation des véhicules dans le centre ancien semble à la fois manquer de cohérence et aussi ne pas avoir fait l’objet d’une information suffisante des riverains. Les projets et aménagements conduits à la légère peuvent vite transformer en galère la vie quotidienne des habitants. Là aussi, il est temps de revenir à la raison. Il faut que la majorité municipale revienne aux choses simples et applique les principes de base de la conduite de projet.

Cambriolages à répétition

La presse l’a évoqué très récemment : certains quartiers de Monteux font l’objet de vols avec effraction à répétition. C’est insupportable pour les habitants concernés qui se sentent totalement délaissés. Des moyens de sécurité complémentaires doivent être mis en place.

Contactez-nous /patricedecamaret@gmail.com /  oberjc.cm@gmail.com

Patrice de Camaret, Florence Guillaume, Jean-Claude Ober, Frédéric Brès, Valérie Bouriquet-Tellène, Patrick Roux


Liste « Monteux Citoyen »

Beaulieu… encore.

Les derniers chiffres communiqués pour Beaulieu attestent actuellement d’une situation déficitaire de 32 M€ et d’une fiction économique qui ne fait même plus rêver les investisseurs.

En tant qu’élus responsables, il nous revient d’apporter toutes les précisions sur la situation financière réelle de ce grand casino d'opérations foncières qui se déploie à Monteux. Le joueur perdant tente de se refaire en misant toujours plus… avec l’argent public. Le plafond qu’il s’est fixé est à 119 M€.

La facture intitulée «Beaulieu» serait encore maîtrisable à condition d’avoir la sagesse de cesser la fuite en avant des aménagements de terres sans preneurs.

 Il est de la responsabilité de nos dirigeants de :

- stopper les dépenses avant d’entraîner la communauté d’agglomération dans un naufrage financier,

- éponger le déficit actuel de cette opération foncière en dégageant de l’autofinancement,

- s’astreindre à modérer son train de vie pour redresser la barre,

- se limiter aux dépenses déjà engagées (40 M€).

Au lieu de cela, le recours à des fusions comptables d’opérations économiques distinctes vise à diluer la perte réelle sur Beaulieu.

Le périmètre doit selon nous être redéfini ainsi que la vocation des terres. Exit galeries commerciales et franchisés, la totalité des besoins est couverte par les zones commerciales à proximité. Tenir compte de l’offre existante et défendre les commerçants du centre-ville serait le minimum de la part de dirigeants avisés.

Introduisons de la haute valeur environnementale en production. Priorité à l’alimentaire et aux savoir-faire technologiques (entretien et maintenance).

Fixons une règle de 2/3 de végétal contre un 1/3 de constructions. Recréons un authentique lieu où il ferait bon vivre et travailler.

Pour Monteux Citoyens d’autres alternatives existent : la reprise en main par les habitants fera partie de la solution. C'est un dossier que nous considérons comme prioritaire.

Simon Berthe

Tribunes numériques

Retrouvez ci-dessous les tribunes numériques de l’opposition. Les textes sont publiés tels qu’ils sont transmis au Service Communication.

Liste « Monteux Citoyen »

Feux 2022 : quels coûts financiers et environnementaux?

Monteux Citoyen – 30/08/2022 - Après deux années d'interruption et de restrictions « covid », l’édition du feu 2022 maintenue « contre vents et … incendies » aura donné lieu à polémique. Les incendies hors normes non maîtrisés par les pompiers mobilisées sur toute la partie sud de la France durant des semaines ont conduit logiquement à l'annulation de la quasi-totalité des feux d’artifice qui étaient programmés après le 14 juillet. Dans ce contexte, le maintien du feu à Monteux fut perçu comme une rupture dans la chaîne de solidarité et de discipline que se sont naturellement imposées la quasi-totalité des villes de Provence Alpes Côte d’Azur et Occitanie depuis un mois et demi.

Les Montiliens et leurs invités, auront eu droit à leur spectacle « leur permettant d’oublier temporairement les soucis du moment » conformément au vœu de leur maire.

La qualité technique du « Feu de Monteux » est reconnue de longue date par les amateurs de feux d’artifice. Les habitants y sont dans leur majorité assez attachés. Sans porter d’avis sur la qualité artistique du spectacle proposé le 26 août dernier, c’est davantage vers le coût financier et environnemental que nous souhaiterions, avec un peu de recul, porter l’attention du lecteur et de l’amateur de feux d’artifice.

La ville a budgété un demi million d’euros pour les festivités 2022 dans leur ensemble ; la plus grosse partie est absorbée par les tirages des feux. Sommes-nous en mesure d’évaluer les retombées favorables pour la commune de ces évènements festifs et de prestige (particulièrement celui de la Saint-Jean) reconduits de longue date ? S’agissant des incidences environnementales, nous vous invitons à en prendre connaissance dans notre article sur le blog.