Porte Neuve

Monuments

Ce monument - autrefois Porte Notre Dame - était l'entrée Nord de la ville. Aujourd'hui, deux parties marquent distinctement deux époques. Le côté intra muros daterait du XVème Siècle. C'est au XVIIème siècle que la Porte fut remise en état puis doublée par l'adjonction d'une nouvelle porte, style renaissance, flanquée de meurtrières et surmontée des deux tourelles visibles du côté Nord. Elle prit alors le nom de Porte Neuve.
Cette porte était défendue par un pont-levis jeté sur le fossé du rempart. On en a retrouvé les traces lors des récents travaux d'aménagement de la Place de la Glacière. Sous son porche, on rendait la justice et le notaire public y passait tous les actes.Sa voûte fut reconstruite en 1730.
Au cours de l'année 1854, la Municipalité programma la démolition de la Porte Neuve dans le cadre d'un vaste projet urbain. Ce dernier prévoyait la vente des terrains de l'ancienne Glacière située à l'Est de la Porte Neuve ainsi que la démolition de cette dernière. Finalement, sur pression de la population, le préfet autorisa le projet mais pas la démolition de la Porte Neuve : « La Commune veillera à l'intacte conservation des tours de la Porte Neuve et fera réparer la toiture qui recouvre cette porte. »
Depuis le réaménagement de la Place de la Glacière, la circulation sous la Porte Neuve est interdite sauf pour respecter les usages locaux : elle est autorisée pour les cortèges funèbres et lors du Pèlerinage de Saint Gens.

Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.