Une escapade poétique à Monteux

culture 16 février 2018

En tant que spectateur ou en tant que lecteur, venez fêter le 20ème Printemps des Poètes à Monteux samedi 3 mars. C’est entièrement gratuit !

A l'occasion du 20ème Printemps des Poètes, la commune de Monteux propose une journée spéciale pour fêter la littérature et porter haut les mots des poètes à travers toute la ville.

Lors de cet après-midi, retrouvez en fil rouge Romain Cas et sa brigade poétique dans le centre ancien pour déclamer, souffler, chanter des poèmes et animer la scène ouverte. La Bibliothèque pour Tous vous accueillera pour des lectures à haute voix. D’autres ateliers ponctuels vous attendent.

    • De 14h à 16h

    - Atelier d'écriture animé par Sabine Ingrand-Marandon de la Ligue de l'Enseignement Vaucluse à la Chapelle des Pénitents noirs (Rue Alphonse Daudet)

    - Atelier slam animé par Marie-Clotilde Imbert, de la Maison de la Poésie d'Avignon à la Maison des Jeunes et de la Culture de Monteux, l’Atelier (Boulevard Mathieu Bertier)

    Pour participer aux ateliers, vous pouvez soit vous inscrire en amont en contactant le Service Développement de la Mairie : 04 90 66 97 48 - carine.sintes@monteux.fr, soit venir directement sur place à l'heure de début de l'atelier.

    • De 16h à 17h

    Goûter poétique et scène ouverte slam et poésie animée par Romain Cas, de la Maison de la Poésie d'Avignon au Polychrome (5, Place de la République). L’occasion de restituer les textes produits dans les deux ateliers de l'après-midi, ou d’autres créations personnelles pour toute personne qui le souhaitera, dans une ambiance festive et conviviale.

    • 17h15

    Spectacle : Lecture musicale par Alain Igonet accompagné au violoncelle - Onysos le furieux, de Laurent Gaudé à la Chapelle des Pénitents Noirs

    Un homme est là, assis sur le quai d’un métro, à New York. Il est vieux. En guenilles. C’est Onysos. Mi-homme, mi-dieu, il prend la parole et entame le récit de sa vie. C’est une épopée antique. De sa naissance dans les monts Zagros à la prise de Babylone, de sa fuite en Egypte à son arrivée dans la cité d’Ilion où il décide de mourir au côté des Troyens, il raconte une longue succession de pleurs et de cris de jouissance, de larmes, d’orgies et d’incendies.
    Le temps d’une nuit, sur ce quai anonyme, Onysos le gueux, le boueux, Onysos l’assoiffé fait à nouveau entendre sa voix et se rappelle à la mémoire des hommes.

    • 18h30

    Verre de l'amitié à la Chapelle des Pénitents Noirs

Pour toute information pratique concernant votre participation en tant que lecteur, veuillez contacter Romain Cas : 06 75 52 32 71.

Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.