Accueil
A- A A+
Vous êtes ici → AccueilJe découvreLe tourismeLe Feu de Monteux

Le Feu de Monteux

Le Feu de Monteux

Chaque année, le 4ème samedi du mois d'août, dans le cadre des festivités de la Saint Jean, il y a le Feu de Monteux !

Pourquoi un si grand feu d'artifice…à Monteux ?

« Monteux, capitale du feu d'artifice », c'est une réputation qui ne s'est pas faite en un jour.

Elle s'est construite d'année en année et elle est aujourd'hui assez bien répandue. Chaque année, « Le Feu de Monteux » réalisé par l'entreprise Lacroix - Ruggieri attire plus de 40 000 spectateurs et fait partie des plus grands feux d'artifice au monde.

C'est Calixte Aulagne, menuisier-ébéniste, qui implante l'industrie de la pyrotechnie à Monteux.
Conscient du potentiel que représentaient ces nouveaux divertissements, il poursuit l'activité avec ses deux fils Bruno et Cyprien et un ouvrier Jean Baptiste Bertier. Cyprien, resté bientôt seul, donnera un extraordinaire essor à l'entreprise.

Devant cette réussite, certains de ses cadres ont l'idée de s'installer à leur compte à Monteux ou ailleurs :

D'abord Bertier et Triolet, associés au début, puis séparés. Triolet disparut et l'usine Bertier démontée fut vendue.
Ensuite Provençal créa une petite usine à Monteux, il la vendit à Monsieur Breynat.
Puis Jules Fabre s'installa également à Monteux vers 1900. Ses deux fils Justin et Gilbert Fabre développèrent l'usine et Gilbert Fabre, resté seul, eut le privilège de tirer un feu pour le Shah d'Iran.
Puis Tronc et Martin, leur exploitation cessa quelques années après sa création.

Jean installa une petite exploitation à Saint Didier. Il la céda à Jacques Ulpat qui transporta l'usine à Monteux pour la céder à Jacquin c'était l'usine Bellerive.

Crédit photo : Stéphane Mommey www.mommey-photographe.com

Il y eut à Monteux jusqu'à cinq usines de pyrotechnie.

En 1918, Alexis Villié racheta l'usine Bellerive à Jacquin et s'associa à Monsieur Breynat, jusqu'en 1921, date à laquelle tous deux se réunirent avec la Maison Aubin pour créer les Etablissements Ruggieri - en 1739, « les frères Ruggieri » venus d'Italie ont commencé leur éblouissante carrière d'artificiers du roi Louis XIV. Cette famille d'artificiers n'a alors cessé de mettre son art au service de célébration d'événements historiques et des réjouissances publiques - qui rachetèrent ultérieurement les maisons Bertier et Fabre. « Ruggieri » devenait alors le patronyme synonyme de pyrotechnie.

Des générations de Montiliens travaillèrent dans les ateliers Ruggieri. Certains y laissèrent même leur vie.
Après les dernières explosions meurtrières, 1973 et 1977, les établissements Ruggieri se regroupèrent sur le site des Confines et du Pérussier - au Nord de la commune - avant de délocaliser leur production dans le sud-ouest de la France à la fin des années 1990.

La ville de Monteux racheta alors les anciens sites pyrotechniques et se développa prioritairement dessus. C'est le cas aujourd'hui du Camping municipal et du Parc Bellerive, du Parc d'habitations de Breynat, du Parc du Château d'Eau, du Quartier d'habitations Jules Fabre, de la zone sportive et naturelle des Confines.

Dans les années 80, l'entreprise Lacroix - fondée par le Toulousain Étienne Lacroix en 1848 - était le principal concurrent de l'entreprise Ruggieri. C'est en 1997, que l'entreprise Ruggieri a été rachetée par Lacroix. Depuis, l'entité Ruggieri se hisse au premier rang européen des concepteurs de spectacles pyrotechniques. L'entreprise accueille un centre de formation des artificiers agréé par l'Etat et est toujours dirigée par la famille du fondateur. En 2013, la célèbre société de pyrotechnie « Lacroix-Ruggieri » change de nom pour retrouver le nom qu'elle avait avant son départ de Monteux : « Ruggieri ».

Malgré le départ des artificiers, Monteux reste attachée à sa réputation de « capitale de la pyrotechnie ».

A travers le grand feu d'artifice annuel signé « Ruggieri », la ville cultive la création et la composition pyrotechnique et bénéficie en avant première des dernières nouveautés dans ce domaine.

Le Feu de Monteux a lieu à la Plaine des Sports "Raymond Chabran" situé au Sud de la commune.

En 1989, les spectateurs étaient installés à l'intérieur du stade Bertier, au nombre de quelques milliers, jusqu'à près de dix mille les grandes années.
Depuis 1989, le feu d'artifice a évolué jusqu'à devenir depuis une dizaine d'année un véritable événement pyromélodique connu et reconnu en France et dans le monde. 
En seulement vingt ans, le nombre de spectateurs a quadruplé passant de dix mille à plus de quarante mille.