Le prix Saboly

Nicolas Saboly

En créant le Prix Nicolas Saboly, en 1999, la commune avait deux objectifs :

  • Rendre hommage à Nicolas Saboly, prêtre, musicien et troubadour, fils illustre de Monteux. Nicolas Saboly, né à Monteux en 1614, a été ordonné prêtre à 21 ans. A 25 ans, il a été nommé maître de chapelle et organiste à la cathédrale Saint-Siffrein à Carpentras, et à 29 ans à l’église Saint-Pierre à Avignon. Il est connu pour ses célèbres Noëls provençaux qui font désormais partie du folklore provençal. Les montiliens lui sont très attachés. Mais pas seulement les montiliens : tous les provençaux le sont ! Nicolas Saboly, c’est un peu l’âme de la Provence, l’âme de la Provence éternelle.
  • Mettre à l’honneur, soutenir et encourager tous ceux qui, par leur activité, défendent et maintiennent la culture et la langue provençale. Dans un monde où tout bouge, constamment et de plus en plus, il est impossible d’avancer dans la bonne direction sans se souvenir de ce qui fait notre identité et sans savoir d’où l’on vient. Monteux, on l’entend souvent dire, est une ville dynamique. Mais si notre commune avance sereinement, c’est parce qu’elle a des racines profondes, ancrées dans la culture provençale, qu’elle cultive. 

Grâce au Prix Nicolas Saboly, et avant lui au Trophée Saboly institué par la municipalité de Raymond Chabran en 1979, Monteux a clamé haut et fort son identité provençale. La renommée des personnalités ou des groupes qui ont été récompensés depuis sa création témoigne du fait que le prix est devenu une référence dans la culture provençale.

Liste des lauréats du Prix Nicolas Saboly, depuis sa création :

  • Prix 1999 : groupe Flour de Rose, de Mondragon
  • Prix 2000 : Jean Coutarel, tambourinaïre de Provence, conteur et humoriste qui fait souvent l’amitié d’être présent à Monteux
  • Prix 2001 : Jean-Pierre Belmon mis à l’honneur pour la qualité de ses émissions de radios
  • Prix 2002 : André Chiron, chanteur et guitariste qui chante en provençal, professeur de Provençal
  • Prix 2003 : Guy Bonnet, auteur, compositeur et interprète de nombreuses chansons en Provençal, langue dans laquelle il a publié un grand nombre d'albums, autant de chansons originales que d'adaptations
  • Prix 2004 : l’abbé Marcel Petit, grand éditeur de livres provençaux. Il avait transformé son église de Raphèle-lès-Arles en vaste bibliothèque et dépôts de livres. 
  • Prix 2005 : groupe Lou Riban de Prouvènço, groupe Folklorique et félibréen très ancien puisqu’il a été créé en 1924 par la poétesse avignonnaise Farfantello. 
  • Prix 2006 : Anne Laberinto, de Pernes-les-Fontaines, pour le travail remarquable qu’elle a réalisé en faveur du costume provençal. 
  • Prix 2007 : un jeune groupe d’Arles « Le Condor » qui innove par sa modernité. Loin du folklore traditionnel, il revendique une identité régionale forte qui remonte jusqu’à ses racines celtes. Il s’inscrit ainsi dans les musiques du monde, et les musiques traditionnelles pour le XXIème siècle. 
  • Prix 2008 : Jean-Bernard Plantevin, chanteur auteur compositeur interprète en langue d'oc, poète troubadour des temps modernes provençal occitan
  • Prix 2009 : Roger Pasturel dont les contes et les films ont permis de promouvoir largement la culture provençale. 
  • Prix 2010 : association montilienne « Les Amis de l’orgue ». Sous la présidence de Patrick Clément, ses membres se sont battus pendant 20 ans pour que l’église de Monteux retrouve un orgue dont vous pouvez apprécier la qualité pendant les concerts du Festival d’orgue. 
  • Prix 2011 : Jean-Pierre Richard, président du collectif Prouvènço qui regroupe plus de 7000 membres, 100 communes et 150 associations. 
  • Prix 2012 : André Gabriel, joueur et professeur de galoubet-tambourin, fervent défenseur de la culture provençale. 
  • Prix 2013 : Henri Moucadel, docteur en lettres, spécialiste de la langue et de la littérature provençales
  • Prix 2014/2015 : Marc Filograsso, chanteur lyrique, à l’origine de la création du « Duo Calendau » avec André Gabriel, autour des chants de Noël traditionnels provençaux de Nicolas Saboly.
  • Prix 2016 : Gilles Calamel, connu notamment pour son amour de la pastorale, a présidé l’association de théâtre provençal « Li Gènt dóu Brès » et a été professeur de galoubet-tambourin.
  • Prix 2017 : Le groupe vocal « Li bouco-fino », porté par l'association Ventoux Musique, qui, à travers des concerts de chants traditionnaux dans le Comtat Venaissin, participe à la promotion de la langue provençale et des traditions.
Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.